Ce mercredi 24 août 2022, un documentaire inédit sur la carrière de JeanLuc Delarue, décédé il y a dix ans, sera diffusé sur la chaîne TF1. Nous découvrons de nouvelles révélations, dont une qui sort du lot : la dernière phrase prononcée par l’animateur juste avant sa mort.

Sa disparition a surpris beaucoup de monde. Le 23 août 2012, il y a dix ans, le célèbre présentateur de télévision français, JeanLuc Delarue, décédait à la suite d’un terrible cancer de l’estomac, à l’âge de 48 ans. Il était à la tête d’une des boîtes de production audiovisuelle les plus connues, encore aujourd’hui, et fondée en 1994 : Réservoir Prod. Parmi les émissions produites par cette compagnie, on a trouvé « c’est mon choix », « toute une histoire », « une maison à vendre », « c’est vrai », « ça commence aujourd’hui ».

Programmes populaires de la chaîne de télévision française, qui lui ont offert une carrière inoubliable. Malheureusement, son image s’est détériorée lorsque le public a appris qu’il souffrait de plusieurs addictions : pouvoir, argent, sexe et drogue.

 

En hommage, la chaîne TF1 a choisi de diffuser, ce mercredi 24 août, un documentaire exclusif qui réunit archives et témoignages exclusifs. Appelé Jean-Luc Delarue, pendant plus de 10 ans : fruit d’une réussite fulgurante, il va se dévoiler ce soir pour redécouvrir sa vaste carrière. Dans ce film très attendu, une scène émouvante a été diffusée dans laquelle on a appris une phrase de JeanLuc Delarue juste avant sa disparition pour sa fille.
 » Tu sais Steph, je n’ai pas peur de la mort, j’ai peur de ne plus vivre, ma fille. » Ces mots durs et émouvants, il les a prononcés dans sa chambre d’hôpital. En effet, le présentateur a demandé à son plus proche collaborateur de lui rendre visite chaque matin. Mais au moment des adieux, le moment s’est compliqué : « Nous savions que nous n’allions pas nous dire au revoir. C’est au revoir. (…) J’ai fermé la porte de la chambre et j’ai su que j’avais gagné. Je ne le reverrai plus. Je sais que c’est fini », a-t-elle révélé, toujours dans le documentaire. Dans quelques jours, JeanLuc Delarue rendra son dernier souffle et laissera derrière lui un immense vide.

Related Articles